jeudi 22 août 2013

http://www.halalcongress.com/

Un grand concours de lecture du Saint Coran pour aveugles organisé en Tchétchénie

Mettre en pleine lumière ceux qui sont plongés en permanence dans la nuit complète, une obscurité irréversible qui peut toutefois être transpercée par les rayons du savoir, un grand concours inédit, dédié à la lecture du Saint Coran en braille, a fait sortir de l’ombre dans laquelle ils sont confinés, des musulmans aveugles de Grosny, dans la République de Tchétchénie.
Sous l’égide du ministère des Affaires religieuses, représenté par le vice-ministre Dr. Adel Al-Falah, et parrainée par le groupe télévisuel « Put », cette première compétition du genre, marquée du sceau officiel du Président tchétchène Akhmad Kadyrov Haji, nourrit de nobles ambitions. En effet, ce défi lancé aux musulmans privés d’un organe sensoriel aussi essentiel que la vue vise à les valoriser et à privilégier leur intégration au sein de la communauté, en les incitant à se dépasser aux yeux de tous, et notamment de la jeune génération, deuxième coeur de cible prioritaire de cette opération.
"La compétition sera un événement important non seulement pour les participants, mais aussi pour les jeunes", a expliqué Ramzan Mustaev le vice-président du comité d'organisation, le 21 août dernier.
En surmontant avec ardeur leur lourd handicap sur la scène nationale d’un concours de lecture exceptionnel, devant un aréopage de savants qui les ont notés, parmi lesquels figuraient Adam Shahidov, le conseiller du chef de la République tchétchène, le cheikh Al-Mahira Munandzhid de Syrie, Ayman Rushdie Sowaïd, connu comme le maître du Coran, et Ibrahim Sabirov, représentant de l'Organisation mondiale du Coran, les aveugles de Grosny ont prouvé, le 24 août, qu’ils sont des citoyens et fidèles à part entière, dont la précieuse source d'inspiration peut rejaillir sur l'ensemble de la société.
"Nous incarnons l'espoir des croyants, car en dépassant notre déficience visuelle, nous souhaitons encourager la jeune génération de fidèles à étudier le livre sacré de l’islam", s’est enthousiasmé l’un des participants, pleinement conscient de l’importance de son rôle et de son influence non seulement auprès de ses coreligionnaires aveugles mais aussi des plus jeunes.