dimanche 9 février 2014

HALAL

Halal. Depuis le 9 juillet dernier, KFC dispose d’un certificat de conformité halal signé par… la SFCVH, la société de certification rattachée à la mosquée de Paris – les deux entités sont distinctes, mais liées par un contrat -, qui atteste que les poulets vendus chez KFC sont halal. On pourrait penser que KFC s’est enfin décider à corriger le tir. Problème : l’AFCAI est toujours officiellement le certificateur des poulets Doux. KFC, qui affirme vouloir faire preuve d’une plus grande transparence, démontre une fois encore qu’elle choisit le mépris et se fiche des musulmans. La stratégie du mépris Rappels de faits. Pendant des années, KFC a prétendu que les poulets vendus dans ses restaurants sont halal, dissimulant des certificats sous les caisses pour ne les montrer qu’aux clients musulmans insistants. Tout allait pour le mieux jusqu’à ce que le pot-aux-roses éclate au grand jour : en censurant un reportage prouvant que les poulets de la marque Doux, fournisseur de KFC, ne sont pas halal, M6 mettait KFC dans l’embarras. Panique chez KFC qui choisit le mépris au mea culpa, le silence à la vérité. Journalistes et consommateurs sont pendant des semaines envoyés paître : soit on leur sort le même discours préformaté, soit on leur explique que « la responsable n’est pas là, il faut envoyer un mail ou une lettre ». En coulisses, c’est le branle-bas-de-combat. KFC multiplie les contacts pour se sortir de cette situation explosive. Les dégâts sont potentiellement considérables. KFC, comme d’autres grands noms de l’industrie, ne doit un certain répit qu’à l’inaction des musulmans, qui sont certes de plus en plus nombreux à prendre conscience qu’on ne les respecte pas et que l’on viole délibérément les principes islamiques du halal, mais qui demeurent encore bien passifs. Leur réveil effectif devrait sonner le glas de pratiques insupportables et inacceptables dans un pays de droit comme la France. Neuf mois après la censure du reportage par M6, KFC a donc changé de fusil d’épaule en sollicitant la mosquée de Paris. L’objectif est le même depuis le début : éviter à tout prix la transparence et faire croire aux musulmans que tout est clean. L’AFCAI toujours en activité, recours à la mosquée de Paris Après les révélations sur le caractère non halal des poulets vendus dans tous les restaurants KFC, ce qu’aurait dû faire le « roi du poulet », c’est : 1) soit demander à Doux de travailler avec un organisme de certification halal indépendant qui emploie des contrôleurs présents à chaque abattage et production, à défaut de quoi un autre fournisseur aurait été choisi : le formuler ainsi peut paraître naïf, mais rappelons que le groupe Casino n’a pas hésité à supprimer les produits « halal » Doux, numéro 1 français de la volaille à l’époque, de ses rayons alors qu’en business il n’est jamais très bon de se fâcher avec des partenaires aussi lourds ; 2) soit cesser de travailler avec Doux et nouer un partenariat commercial avec un fournisseur dont les poulets sont abattus conformément au rite islamique. Plus facile à dire qu’à faire ? Peut-être, mais personne n’oblige KFC à prétendre vendre des poulets halal ; 3) soit cesser tout bonnement d’affirmer que tous les poulets vendus chez KFC sont halal. KFC a préféré agir tout autrement. Dans le certificat, daté du 9 juillet 2010, qui établit un partenariat avec la SFCVH, société de certification rattachée à la mosquée de Paris, il est indiqué ce qui suit. L’organisme de contrôle de traçabilité des produits agro-alimentaires halal (SFCVH) atteste que les établissements : Restaurant KFC FRANCE sont agréés pour la commercialisation des produits de poulet halal provenant des fournisseurs validés également par SFCVH-Grande Mosquée de Paris Sous le contrôle de l’organisme : SFCVH-Grande Mosquée de Paris En partenariat avec les organismes de contrôles Halal suivants : Qibla Food Control : Allemagne Halal Polska Products & Certification : Pologne Ilias-Halal : Pologne HQC : Hollande (agréé par Jakim) Cdial : Brésil AFCAI : France Halal Correct : Hollande pour 1 an à compter du 09/07/2010 SFCVH – 20, avenue Clément Ader 94420 le Plessis Trévise Tél. : 01 45 76 00 84 www.sfcvh.com En clair, KFC est allé frapper à la porte de la mosquée de Paris non pas pour se mettre en règle, mais pour obtenir un satisfecit, un certificat qui dit que les poulets vendus dans ses restaurants sont halal. Or, en pratique, rien n’a changé. KFC se fournit toujours chez Doux. Or, Doux travaille toujours avec l’AFCAI qui lui délivre un certificat attestant que ses poulets sont halal, alors même qu’il n’y a aucun contrôleur sur place et que c’est une machine qui abat les bêtes, après électronarcose. Plutôt que de passer au vrai halal, KFC a choisi la stratégie de l’enfumage : on ne change rien aux pratiques scandaleuses mises au jour par le reportage censuré par M6, on va voir la mosquée de Paris en pensant que ça endormira les consommateurs musulmans et on fournit un certificat. Les poulets vendus par KFC ne sont pas plus halal aujourd’hui qu’hier. KFC continue à considérer que les musulmans sont si méprisables qu’il est possible d’agir de la sorte. C’est tout bonnement insupportable. A quelques semaines du ramadan, alors que la presse va s’intéresser de près au marché du halal, le timing choisit par KFC est suicidaire. http://www.al-kanz.org/2010/07/11/kfc-afcai-sfcvh/ _________________ «Nul malheur n' atteint (l' homme) que par la permission d' Allah. Et quiconque croit en Allah, (Allah) guide son cœur. Allah est Omniscient. » (64 :11 ).